|

Vous recherchez

victor

Trucs et astuces

blog hemorroides s

Aide-moi, j'ai des hémorroïdes



Tweeter

En remplacement dans une pharmacie à côté de Nantes cet été, je me rappelle c'était un lundi début d'après-midi. Aucun nuage dans le ciel. Donc, pas un chat dans la pharmacie, tout le monde était parti sur la côte se faire griller.
Le téléphoooone sonne...pour la premièèèèèère fois...
J'arrête, car là je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Bref, sentant la légère vibration de mon portable dans ma poche, je décroche, ce qui évidemment ne se fait pas au travail.

 

« Allo, Victor ?

- Bah oui Arnaud, qui veux-tu que se soit ! Je suis au travail, que veux-tu ?

- Super, j'arrive, j'ai un gros problème ». 


10 minutes tard, je vois mon Arnaud entrer dans la pharmacie bizarrement. Il était tout blanc et marchait comme un canard. Inquiet je m'attendais au pire et je lui demande ce qui lui arrivait. Il me dit que pour la première fois de sa vie il fait une grosse crise d'hémorroïdes et il ne veut pas aller dans sa pharmacie habituelle car c'est trop intime.
 

« Mais ça arrive aux autres, pas à moi ! Donne-moi quelque chose pour que cela s'arrête rapidos.

- Ne t'inquiète pas, je vais tout t'expliquer ».


Souvent, les patients nous prennent pour des magiciens ! Effectivement, nous arrivons à vous donner des médicaments en faisant payer quelqu'un d'autre (la sécurité sociale) mais il ne faut quand même pas exagérer. J'ai donc joué mon rôle de pharmacien en faisant un bref résumé à Arnaud « du pourquoi du comment, qu'un beau matin, nous avons les fesses en feu ». Avoir des hémorroïdes, c'est très courant aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Elles sont dues à une dilatation anormale et permanente de veines situées au niveau de l'anus et du rectum.
 

« Bon, t'arrête tes conneries et tu me dis ce qu'il faut faire.

- Les hémorroïdes, c'est comme un œuf que tu prépares à la coque. Tant qu'il n'est pas dur, je peux faire quelque chose pour toi. Sinon, un "caillou" peut bloquer la veine hémorroïdaire et là c'est l'hôpital pour une incision.

- Non ce n'est pas tout dur. Mais cela a la taille d'un œuf de caille ».


Voici ce que je lui ai conseillé, cela peut servir à tout le monde.

1) Pour soulager l'inconfort et la gène : rien de tel qu'un bain de siège à une température confortable pour vous pendant 20 minutes, cela va permettre de diminuer l'inconfort et les démangeaisons. Si vous travaillez assis, un petit coussin en forme de beignet que vous pouvez trouver en pharmacie vous soulagera. Vous aurez l'air d'un con mais ce n'est pas grave. Si c'est douloureux utilisez une crème et des suppositoires comme Titanoreine suppositoires ou crèmeSedorrhoide. Un conseil, mettez la crème sur le suppo. Il entre beaucoup facilement.

« C'est bon, je sais mettre un suppo.

- Ah oui, tu le fais rentrer par quel bout ?

- L'effilé, je ne suis pas idiot !

- Et bien non, regarde je te fais un dessin. Une grande partie de la population se trompe de sens ».



Autrement je vous conseille des veinotoniques qui permettent d'améliorer la circulation pendant la crise et surtout en prévention : Daflon, coup cœur pour le Circactif (produit naturel).

2) Ne pas se gratter. Cela ne fera qu'aggraver la situation. Une fois, une patiente m'a expliqué que cela la démangeait tellement, qu'elle se grattait avec une brosse à dent. Je lui ai donc conseillé un dentifrice blancheur (je blague).

3) Prévenir la constipation : boire beaucoup d'eau et manger des fibres, du riz et du pain complet. Proscrire toutes les graisses. Faciliter l'évacuation des selles s'il le faut en tamponnant l'hémorroïde avec de la vaseline si elle est trop dure.

4) Hygiène : bien laver la zone anale avec un produit de soin adapté comme du Saugella antiseptique.

Et surtout Arnaud, si tu veux que cela se passe rapidement et ne revienne pas, il faut changer tes habitudes et là attention, tu vas souffrir : ne pas fumer, arrêter de picoler comme un trou, faire du sport, manger moins de grillades et pas de boissons sucrées.

« Je me disais bien que c'était la catastrophe.

- Mais non, si tu veux être tranquille, tu sais ce qu'il te reste à faire ».


Arnaud repart au volant de sa BMW, je lui envoie un petit texto en guise d'au revoir :

« Quelle est la différence entre une BMW et une hémorroïde ?

Aucune, tous les trous du cul finissent par en avoir une ».

 

 

 


Retour

Livraison

box livraison

Paiement sécurisé

boxpaiementsecurise

Hébergement sécurisé

boxhebergementsecurise

Service Client

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
telephone
numéro non surtaxé

www.buysteroids.in.ua/inekczionnyie-anabolicheskie-steroidyi/suspenziya-stanozolola.html

www.biceps-ua.com/protein.html

www.steroid-pharm.com/test-c-250.html